Explorer la cour de l’école

De janvier à juin 2019, les élèves sont partis explorer les recoins insoupçonnés de la cour de leur école. Un premier atelier en classe sur le cadrage leur a permis d’affiner leurs perceptions et leur coup de crayon. L’objectif : faire correspondre les bords de l’image avec ceux de la fenêtre.

Le second atelier s’est déroulé dans la cour. Par équipe, un jeu de piste les a conduit à retrouver des détails d’architecture et autres fragments présents à l’extérieur de l’école. Une manière de changer de regard sur un environnement familier !

Pour finir, lors du dernier atelier, les jeunes ont pu expérimenter des explorations à l’aveugle. L’observation et le jeu ont permis aux élèves de travailler sur la notion de coopération ainsi que la place du corps dans l’espace. Dans la nature, les arbres s’entraident pour accéder à l’eau et à la nourriture du sol, et ainsi bien grandir ! Chacun trouve sa place.

Lieu et public : Ecole Primaire Notre-Dame de Bellecombe, Lyon (Rhône)

Effectif : 8 classes, du CP au CM2

Prestations : 3 ateliers de 1h30 par classe entre janvier et juin 2019

Faire lieu, faire lien : un parc productif à Saint-Fons

En répondant à l’Appel des 30 ! organisé par la Mission Vallée de la Chimie (Lyon Métropole), le Collectif Pourquoi Pas ?! et moi-même nous proposons d’intervenir à Saint-Fons sur une friche communale.

Depuis le site, vue sur la Vallée du Rhône et son cortège pétrochimique – Novembre 2019

Aujourd’hui, pour le grand public, la Vallée de la Chimie lyonnaise n’existe pas comme paysage en tant que tel. Un paysage industriel est-il un paysage, au sens de destination digne d’admiration ? Spontanément non. Mais sur ce point, les mentalités évoluent, et déjà les artistes, souvent précurseurs en matière de regard sur le monde, parlent «d’une esthétique du paysage industriel».

Ville habitée, vallée industrieuse… ces mondes, rien pour l’heure ne les relie. Rien ? Si : un paysage linéaire de balmes, un coteau boisé en attente. Reconnecter les habitants à leur lieu de vie, inclure les salariés des entreprises pétrochimiques dans un projet de territoire : telle est notre ambition. La friche de l’ancienne « école ouverte » du Plateau des Clochettes à Saint-Fons accueillera bientôt des chantiers participatifs et animations in situ visant à préfigurer le Parc.

Pourrons-nous déclencher une forme nouvelle de tourisme industriel, et changer le regard des curieux sur un risque, somme toute réel ? Parviendrons-nous à faire du site un laboratoire social et permacole novateur ? L’avenir le dira. Animé par notre collectif, entouré par des citoyens bénévoles, soutenu par des associations locales, ce projet de territoire pourrait renforcer le lien social tout en transformant 30 000m² de friche selon les besoins et les opportunités. A suivre !

Bâtir l’Eco-cité

Le 3 octobre 2018 a eu lieu la Journée des Assises Laudato Si organisée par la Direction de l’enseignement privé : une grande journée de rencontre, de formation et d’ateliers autour de l’écologie intégrale.

IMG_0663.jpg

Le projet Eco-cité, réalisé en partenariat avec trois établissements a pu être exposé ! Depuis avril dernier, des collégiens et lycéens ont construit en cours d’arts plastiques les maquettes d’éco-quartiers destinés a être réunis pour cette journée.

Les matériaux: des emballages récupérés ! Le déchet devient ressource, et notre créativité nous permet d’inventer la ville de demain.

Merci à tous pour cette belle collaboration. Et voici un retour en images :

Passage à la radio RCF pour présenter le projet